Votre centre de ressources sur l'Union européenne

accueil
Ressources
Actualités

Réduction des déchets: que fait l'Europe?

Partager
Du 18 au 24 novembre, c’était la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets pour la dixième année consécutive. A cette occasion, de nombreuses actions se sont déroulées sur le territoire et notamment en Normandie. Le but est de sensibiliser les français sur l’importance de réduire nos déchets mais aussi de donner des conseils et astuces pour agir au quotidien. Mais concrètement, que fait l’Europe pour réduire ses déchets?


Quelques chiffres 

En 2017, les français produisaient en moyenne 514 kg de déchets par habitant. A cela s’additionne les déchets produits par les entreprises et le secteur de la construction ce qui revient à 4,6 tonnes de déchets par habitant. La moyenne européenne était en 2017, de 486 kg de déchets par personne. La Roumanie est le pays qui, cette année là, produisait le moins de déchets, soit 272 kg. Depuis plusieurs années, ces chiffres sont en constante augmentation. 
En 2016, 48% des déchets étaient recyclés alors que 46% d’entre eux étaient enfouis, mis en décharges ou incinérés. Enfin, 6% de ces derniers étaient incinérés avec valorisation énergétique, c’est à dire que l’énergie produite est récupérée sous forme de chaleur ou d’électricité. 
Il faut aussi savoir que le plastique est l’un des déchets qu’on retrouve le plus dans la nature. En effet, il représente 85% des déchets marins. On estime que chaque année, ce sont 46 milliards de bouteilles en plastique et 36,4 milliards de pailles qui sont consommées. 

 

Les actions de l’Europe

L’Union Européenne est impliquée dans la réduction des déchets et a commencé à réglementer  leur gestion depuis 1975. 
Depuis, elle mène des actions de sensibilisation afin de réduire la production de déchets. C’est le principe de prévention. Elle cherche donc à mettre en valeur les moyens les plus durables pour la gestion des déchets (recyclage, réutilisation, valorisation, etc…). 
De plus, depuis 1987, l’Union Européenne a reconnu le principe de pollueur-payeur et il figure parmi ses principes fondamentaux. Le pollueur doit donc prendre en charge les coûts qui découlent de la pollution de son activité économique.  Par ailleurs, les Etats membres sont encouragés à prêter attention à ce que les producteurs de déchets assument la responsabilité financière ou organisationnelle de la gestion des déchets de leurs produits. L’Union Européenne a parallèlement adopté plusieurs directives : la directive relative aux émissions industrielles, la directive pour les véhicules hors d’âges et la directive pour les déchets d'équipements électriques et électroniques

Enfin, l’Union Européenne a interdit pour 2021 toute utilisation de plastique à usage unique. Par exemple, la vente de cotons-tiges, de couverts, d’assiettes ou encore de pailles en plastique sera totalement interdite en Europe. En France, cette interdiction entrera en vigueur dès le 1er janvier 2020. A l’heure actuelle, la France recycle environ 42% de ses déchets, soit un peu moins que la moyenne de l’UE qui est de 45%.

 

Les objectifs d’ici 2050

L’Union Européenne a fixé plusieurs objectifs pour les années à venir. Elle souhaite que d’ici 2025, 55% des déchets municipaux soient recyclés. Il est également prévu que pour 2030, les déchets d’emballages soient recyclés à hauteur de 70% et notamment ceux en plastiques. En outre, les Etats membres se sont mis d’accord sur l’objectif de recycler 90% des bouteilles en plastique d’ici 2029.

Pour atteindre ces objectifs, les Etats ne sont pas laissés au dépourvus. En effet, la direction générale de l'Environnement de la Commission européenne organise régulièrement des séminaires qui ont pour but de conseiller ceux qui le désirent. D’autre part, l’Europe dispose de ressources financières, telles que les fonds structurels et les fonds de cohésion, pour aider les Etats qui auraient pris beaucoup de retard. Dans le cadre du programme Horizon 2020, certains projets entrepreneuriaux peuvent être financés par des fonds européens.  

Vous pouvez retrouver ici un exemple de projet de réduction des déchets co-financé par le FEDER (Fond Européen du Développement Régional).

Par ailleurs, Ursula von der Leyen, la nouvelle Présidente de la Commission européenne a annoncé  qu’elle souhaitait donner la priorité à  l’écologie au cours de son mandat. L’objectif étant que, d’ici 2050, l'Europe devienne “le premier continent neutre pour le climat”. Pour cela, elle souhaite proposer un “pacte vert pour l’Europe” dans les cents premiers jours de son mandat. Pour mener à bien cette idée, elle prévoit de réduire d’au moins 50% les émissions d’ici 2030. 

 

Mais avant tout, ce sont nous, les consommateurs qui avons le pouvoir. Nous pouvons tous essayer de réduire notre impact dans la planète en consommant de manière différente. Des petites actions du quotidien peuvent faire la différence telles qu’acheter en vrac, louer certains objets au lieu de les acheter, fabriquer ses produits ménagers ou de beautés soi même etc.. 
Sauver la planète est l'affaire de tous! Et vous, que faites vous pour réduire vos déchets? 

 

Retrouvez ici toutes les actions qui se sont déroulées en Normandie lors de La semaine Européenne de la réduction des déchets.

Suivez nos actualités et activités sur notre page Facebook.

Sources:

https://www.touteleurope.eu

https://www.touteleurope.eu/actualite

Justine ROCHET




Voir toutes les actus