Votre centre de ressources sur l'Union européenne

accueil
Ressources
Actualités

Comment le Brexit impacte les études au Royaume-Uni

Partager

Etudier au Royaume-Uni vous intéresse, mais vous ne savez pas si le Brexit le permet ? On vous explique quels scénarios sont possibles.

 

 

Le 24 janvier 2020, le Président du Conseil européen, la Présidente de la Commission européenne et le Premier ministre britannique ont signé le projet d’accord de retrait du Royaume-Uni de l’UE. Une période de transition a ainsi commencé le 1er février 2020 pour négocier la relation future entre le Royaume-Uni et l'UE.  Aussi que le Royaume-Uni ne peut pas participer aux institutions ni être associé aux processus décisionnels, ni continuer à respecter les directives, normes et standards de l’UE. Les relations futures entre le Royaume-Uni et l'UE restent encore incertaines et le Brexit pourrait fortement impacter l’Angleterre et ’Europe aux niveaux social et économique. 
En ce qui concerne la liberté de circulation, de nouvelles mesures pourraient prochainement être mises en place : passeport, visa... Les conditions d’entrée varieront sans doute, et cela concerne aussi les étudiants étrangers. C’est difficile de prévoir exactement ce qui va se passer. Quels scénarios sont possibles ?

 

Que signifie le Brexit pour les étudiants internationaux qui souhaitent étudier au Royaume-Uni?

Le Brexit n'aura aucun effet direct sur les étudiants issus des pays hors Europe.

Si le Royaume-Uni continue à faire partie du marché unique européen, il est probable que les étudiants européens continuent à être traités de la même manière que les étudiants britanniques, et puissent bénéficier des mêmes frais de scolarité et des mêmes options de financement qu’ils menaient leurs études dans leur pays d’origine. De plus, le gouvernement britannique a confirmé que les étudiants européens débutant leurs études à l'automne 2020 n'auront pas à d’acquitter des frais de scolarité appliquées britanniques.  

 

Néanmoins, un autre scénario plus sévère serait possible pour les étudiants européens : ils seraient considérés au même titre que les étudiants internationaux, et paieraient des frais de scolarité bien plus élevés. 

 

Que signifie le Brexit pour les étudiants britanniques qui souhaitent étudier dans l'UE?

Dans le cas de l’application d’un principe de réciprocité, les étudiants britanniques pourront étudier en Europe en conservant les mêmes droits que s'ils menaient leurs études dans leur pays d'origine. 

 

Dans le cas où le principe de réciprocité ne serait pas appliqué, les étudiants britanniques seront considérés au même titre que des étudiants internationaux, et devront s'acquitter de frais de scolarité plus élevés.

 

Les étudiants internationaux ne sont-ils plus les bienvenus au Royaume-Uni?

Les universités et les enseignants ont été très clairs à ce sujet : les étudiants internationaux sont toujours accueillis au Royaume-Uni. Cependant, les lois et les politiques de visa sont gérées par le gouvernement ; l'administration actuelle a également envisagé des plans visant à limiter l'immigration, y compris l'immigration étudiante. Il se peut que des politiques futures rendent plus difficile l’accès aux étrangers pour suivre des études Royaume-Uni. C'est pourquoi de nombreux étudiants envisagent dès à présent à se tourner vers d’autres pays d’Europe qui proposent des programmes d'études en anglais, comme l'Allemagne, l'Irlande ou les Pays-Bas. 

 

 

Source:

, What does Brexit mean for international students in the UK ?, 2020

British Council, http://brexit.gouv.fr/

 

 

Un Article de Simone Nobile / CRIJ Normandie

 




Voir toutes les actus